CLOCHETTE93 : Mini-blog. .... et si on papotait 3 minutes ?

Petit coup de coeur ou grand coup de gueule. Ou un peu de tout selon mes idées du jour

09 mars 2009

Vacances Normandes 1/x : Paris -Trouville

Voilà, nous y sommes. C'est le jour du grand départ (4 jours !) vers le bol d'air pur iodé.

Nous avons prévu de partir vers 14h30 puisque nous ne pouvons récupérer les clefs du petit studio que j'ai loué via le CE de mon boulot uniquement à partir de 17h.
Au moment où nous sortons les valises, VLAN, une giboulée. On se fait tremper et Bichette couine tout ce qu'elle peut car elle n'aime pas se prendre des mini glaçons sur la truffe. Sincèrement il n'y a pas qu'elle !


Nous devons faire le tour complet de Paris pour prendre la route du bord de mer et ni Paulette (le GPS) ni moi n'avons le sens de l'orientation. Nous perdons 1/2 heure aux alentours de La Défense, dans les bouchons et dans les sorties de travail, au grand désespoir de Heavy qui me hurle "par lààààààà" vu que c'est moi qui conduit.
A la 5è fois, je réponds "t'as qu'à prendre le volant NA ! Tu le sais que je n'ai pas le sens de l'orientation et que le GPTruc ne capte que couic dans les tunnel ! .... mais merci mon coeuuuur"

DSCN1854 DSCN1849 Bichette ronfle paisiblement à l'arrière, dans son panier de transport et n'ouvre un oeuil que lorsque l'on est arrêté façon "ça y'est ? C'est la pause pipi ??"
Ce matin elle ne comprenait rien du tout : on range, on chose, on lui emballe ses affaires dans un grand sac. Pour rire, Heavy l'a mise dans le nôtre, elle s'y est endormis ! Sûrement que comme ça elle se disait qu'on ne l'oublierait pas.

Si l'autoroute était tranquille et pas trop moche (il y a mieux mais il y a pire, par contre la sortie ouest de Paris sur l'A14 : beurk jusqu'à Porcheville au moins !) elle est en revanche hyper chère.
Un cochonet-péage tous les 40 km, faut le faire !  C'est mon frère qui les a baptisé comme ça pour faire penser à des tirerlires géantes. Au prix que ça nous a coûté, il y a un peu de ça  ..... 5 eur le tronçon .... de cochon.

A cette époque de l'année nous avons eu le soleil rasant. Je n'aime pas du tout, donc ça m'a fait un brin ralouillé. A la pause pipi détente, Bichette était ravie de se dégourdir les pattes mais ne comprenait pas plus où on allait. Elle snifait TOUT

DSCN1888 DSCN1872 On arrive à Trouville. L'hotel est un surplomb de la mer. La météo n'est pas géniale car il ne fait pas un grand soleil mais au moins il ne pleut pas. Par contre il y a du vent. Et un sacré puisqu'on est en bord de mer.
Bichette couine, pleure, gigotte, .... et se prend 2 fessées. Elle veut voir la mer, et courir après les mouettes. Elle veut sniffer son nouveau domaine.

Le studio est sympathique et équipé d'un confort minimum mais plus que suffisant pour nous. Nettement mieux qu'une chambre d'hôtel car nous avons la liberté de faire ce que nous voulons sans avoir les contraintes des horaires des déjeuners d'un self-restaurant

Ils ont oublié ce qui comprenait le forfait "confort plus" : serviette de toilette, et outillage minimum pour le nettoyage (détergent, lave vaisselle ......) le préposé m'offre un bouteille de cidre doux pour se faire pardonner, et me présente ses excuses. Vu le cadeau, je n'allais pas râler, vous pensez bien !
La chasse d'eau a un problème. Il va falloir qu'on en parle demain matin ... et surtout qu'on trouve ce qu'on va bien pouvoir lui demander hi hi hi

On fait un tour 800m à pieds plus bas pour sortir le toutou après avoir débarqué les valises. Une Trouvilloise (?) nous indique qu'à partir de 19h et hors saison je peux lâcher mon chien sur la plage. Il y a des horaires. De 10h à 19h, elle doit être en laisse et sur les dallages en bois.
Bichette cavale comme une dingotte dans le sable, et de temps en temps s'arrête la truffe au vent vers la mer.  Il y a de sacré rouleaux.

DSCN1880 Nous faisons un petit tour jusqu'au centre ville, devant le Casino avant de revenir à l'hotel. La marche nous fait du bien, mais la remontée est dure pour des non sportifs (surtout pour moi) Bichette tire la langue mais galope.
C'est sidérant. Alors qu'il y a encore du bruit et de la vie en banlieue parisienne à 19h, ici RIEN, PERSONNE ...... la ville est complètement endormie. Nous n'avons croisé que 2 couples et 1 dame. J'en suis sidérée, abasourdie .... horifiée. Je m'exclâme "mais c'est un moroire ?!"
Heavy m'explique ses anciennes vies en province pour me convaincre qu'il lui faut la vie citadine et parisienne.

Le soir nous entamons la bouteille de cidre qui décidément tombe à pic, avec une boite de foie gras que nous avions emmenée. Assiette charcutière et asperges pour continuer. Nous avions pris un minimum de courses avec nous pour éviter de courir le premier jour
Sur le PC nous avons mis le DVD de Walace et Gromit pendant que Bichette court après ses jouets .....

Et maintenant ??? (23h) ... Ben on va se coucher tient ! L'air de la mer et la voiture, ça fatigue

Bonne nuit tout le monde, à demain

Posté par clochette93 à 21:04 - Ballades touristiques - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Rooh mon message d'hier a disparu...
    J'ai parcouru tout ton récit sur vos vacances. Et toutes les belles photos. C'est très beau et très bien écris comme toujours. [Bravo]
    Bises Patou Basic Oinie

    Posté par patou555, 15 mars 2009 à 10:16

Poster un commentaire